DEROULEMENT – ( extrait ) L’Homme détaché –

Posted by on décembre 22, 2016 in Evénements | 0 comments

Elle dit que le paysage est un troisième sexe. ( Maria Gabriela Llansol.)

La pleine lune montre les rides de la nuit.

 

Le vent n’arrive pas à effacer les traces nuiteuses sur le ciel bleu.

Cela devait arriver

une sauterelle d’un bon saute au-dessus de la ligne du partage des eaux

ce qui est sans conséquence pour les embouchures

mais pour elle

oui

un lézard lézardait entre deux eaux   ___________   lui a le choix.

Il n’y a pas à sauver les apparences

elles sont fugaces

pourquoi sauver ce qui mourra seul après être apparu.

Écraser une chenille est-ce tuer un papillon ?

La solitude est un baiser donné les yeux grands ouverts.

L’amour est la pire des choses qui pouvait arriver au verbe aimer… ou le contraire.

Le lustre projette des ombres en forme d’aiguilles d’horloge

elles marquent une heure qui n’existe pas.

 

 

Le Fado chante enlarmé d’insomnies

avec sa voix

ensoleillement

                                Elle dit de ne pas s’endormir entre les mots

épris de la musique ils font des cabrioles sur sa langue

                                Elle dit de l’aimer avec les oreilles et les yeux

voilà enfin le verbe aimer bien utilisé

                                 Elle est arrivante

il suffit de l’écouter voir.

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.